Facebook : 7 brevets presque pas flippants repérés par le New York Times (à découvrir sur T'es Pas Net !)

Facebook : 7 brevets presque pas flippants


Le New York Times a publié un billet d’opinion signé Sahil Chinoy et intitulé « What 7 Creepy Patents Reveal About Facebook« . Traduction : « Ce que sept brevets flippants révèlent sur Facebook« . Les trouvailles sont… stupéfiantes ! Que nous révèlent donc ces brevets de Facebook ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, sachez que ces brevets de Facebook ne déboucheront pas forcément sur une utilisation concrète. Ils peuvent aussi déjà être exploités ou l’être dans le futur. Pour le professeur de droit, Jason M. Schultz, de l’Université de New York (NYU), « un portefeuille de brevets est une carte montrant comment une entreprise voit la direction vers laquelle vont ses technologies. » Facebook a déjà déposé des milliers de brevets, autant d’éléments sur cette carte, mais aussi presque autant d’idées inexploitées et qui ne le seront peut-être jamais… Et pour certaines d’entre elles, on ne peut que l’espérer.

 

Brevet Facebook #1 : Deviner vos relations

U.S. PATENT APPLICATION NO. 14/295,543 : Inferring relationship statuses of users of a social networking system

Facebook souhaite savoir si vous êtes célibataire, en couple, marié, etc. sans même que vous ne lui fournissiez l’information.

Le réseau social s’appuiera sur des données comme le nombre de fois où une personne apparaît dans vos photos, le nombre de fois où vous avez visité la page d’un autre utilisateur (petit stalker !) ou encore le nombre d’amis d’un genre en particulier.

Facebook veut deviner vos relations (illustrer via Les Simpsons)

Brevet Facebook #2 : Classer votre personnalité

U.S. PATENT NO. 9,740,752 : Determining user personality characteristics from social networking system communications and characteristics

Ce brevet décrit comment Facebook souhaite pouvoir utiliser vos publications et vos messages pour en tirer vos traits de personnalité. Il prévoit également d’utiliser d’autres facteurs non linguistiques, comme votre âge, votre sexe, le nombre d’amis que vous avez vous-même ajoutés à votre liste, vos fréquences de connexions, etc. Ce brevet stipule une évaluation sur des éléments de personnalité comme l’extraversion, l’ouverture d’esprit ou la stabilité émotionnelle.

Le but de ce brevet ? Permettre de mieux cibler les publications et les publicités qui vous seront montrées.

 

Brevet Facebook #3 : Prévoir votre futur

U.S. PATENT APPLICATION NO. 12/839,350 : Predicting life changes of members of a social networking system

Facebook veut prévoir votre futur (illustré via Minority Report)

Oui, Facebook veut voir l’avenir… Et cela paraît crédible à vrai dire. L’idée de ce brevet est de se baser sur vos publications, vos messages, vos e-mails, mais aussi vos transactions par cartes bancaires (en cas d’accord de votre part et de coopération avec votre banque) et votre localisation.

Le recoupement des données permettra de prévoir des changements majeurs dans votre vie comme une naissance, un décès, votre mariage, l’obtention d’un diplôme ou un nouveau job. En pratique, si le réseau anticipe que vous allez bientôt être diplômé, il pourra vous suggérer de rejoindre un groupe dédié à la recherche d’emploi ou un site d’annonce d’emplois.

 

Brevet Facebook #4 : Identifier votre appareil photo (et réciproquement)

U.S. PATENT NO. 8,472,662 : Associating cameras with users of a social networking system

Le réseau social de M. Zuckerberg prévoit également de vous reconnaître avec quel appareil photo précis une photo à été prise. Pour identifier précisément l’appareil, Facebook se baserait sur les défauts récurent de l’image : pixels morts, rayures sur l’objectif, etc. Le concept est donc de construire une empreinte unique de votre appareil photo avec les traces qu’il laisse sur l’image qu’il capture, un peu comme une empreinte digitale permet d’identifier un humain.

Ce système permet de savoir si vous connaissez une personne, même si vous n’êtes pas « amis » sur Facebook. Elle permet aussi d’identifier l’intensité de votre affinité avec une personne si votre ami et vous partagez souvent des photos prises avec les mêmes appareils.

 

Brevet Facebook #5 : Écouter votre environnement pour savoir quel média vous regardez

U.S. PATENT APPLICATION NO. 14/985,089 : Correlating media consumption data with user profiles

Votre smartphone ou votre ordinateur est équipé d’un micro capable d’entendre bien plus que votre voix. D’après ce brevet, Facebook pourra identifier ce que vous regardez à la télévision et si, oui ou non, vous avez coupé le son pendant la publicité.

Le brevet prévoit d’autres moyens d’identification plus spécifiques comme l’empreinte vidéo (ce qui sous-entend que Facebook sait quelle image est diffusée à l’écran) ou la captation d’interférences électriques associées avec un appareil multimédia particulier et trahissant le contenu qu’il diffuse.

 

Brevet Facebook #6 : Identifier et suivre votre routine

U.S. PATENT APPLICATION NO. 15/203,063 : Routine deviation notification

Si vous possédez un smartphone, vous avez en permanence dans la poche un appareil qui est capable d’envoyer votre position exacte à Facebook. Ce dernier peut alors identifier votre routine hebdomadaire, par exemple : « Domicile > Travail > Boulangerie > Domicile » du lundi au vendredi, « Domicile > Supermarché > Rue de la soif > Domicile » le samedi et « Domicile » le dimanche. Notez que le réseau social détermine l’adresse de votre domicile tout simplement en vous géolocalisant la nuit.

Avec ces informations, Facebook sera en mesure d’informer votre entourage en cas de rupture de routine inhabituelle. Par exemple, si vous êtes habituellement à Lyon les jours de semaine et qu’un mercredi, vous êtes géolocalisé à Paris, une notification pourra être envoyée à vos contacts parisiens. À l’inverse, si vous êtes régulièrement à Paris le mercredi, personne ne recevra de notification.

La routine vue par Facebook (et illustrée via Fallout)

Brevet Facebook #7 : Deviner vos habitudes grâce à votre géolocalisation

U.S. PATENT NO. 9,369,983 Statistics for continuous location tracking

Suite logique du brevet précédent, Facebook peut utiliser vos données de géolocalisation pour mieux cerner votre comportement. Ainsi, si votre téléphone et le téléphone de votre ami sont au même endroit souvent, le réseau social en déduira que vous passez souvent du temps ensemble.

Êtes-vous un gros dormeur ? Facebook le saura également, puisqu’il lui suffit de comptabiliser le temps que votre téléphone passe en position stationnaire pour savoir combien de temps vous avez dormi.


L’image d’illustration en tête d’article est sous Creative Commons, sans attribution requise, mais bon, attribuons quand même ! Elle été postée par un certain Geralt. Dans les GIF, vous aurez reconnu les Simpsons, Minority Report et une publicité de Fallout.

Laisser un commentaire