Exploitation minière d'un astéroïde géocroiseur tel qu'imaginée par la NASA en 1977 (vue sur T'es Pas Net !)

Minage d’astéroïde : les USA se dotent d’une loi 1


Les ressources minières se raréfient sur Terre et deviendront donc de plus en plus chères à exploiter, ce qui rend aujourd’hui envisageable d’aller les chercher là où elles existent en abondance : dans l’espace. 

Un astéroïde peut par exemple contenir plus de fer que la production annuelle terrestre et ce n’est qu’un premier exemple, car on retrouve d’autres métaux dans l’espace, y compris les métaux précieux (or, platine, etc.).

Second exemple : le 19 juillet dernier, l’astéroïde 2011 UW158 contenant pour 5 400 milliards de dollars de platine est passé à 2,4 millions de kilomètres de la Terre (6 fois la distance Terre-Lune), ce qui est très proche.

Deux entreprises travaillent déjà à l’exploitation minière spatiale actuellement : Planetary Ressources (soutenue par James Cameron et les PDG de Google et Virgin entre autres) et DSI (Deep Space Industries). Elles en sont encore au développement de leurs méthodes d’exploitation et à la recherche des astéroïdes à exploiter. Elles devraient a priori aller chercher les astéroïdes ou les intercepter pour les mettre en orbite à proximité de la Terre et finalement les miner.

Problème : le Traité de l’espace indique que nul ne peut réclamer de territoire dans l’espace. Le drapeau américain sur la Lune ? C’est pour la frime, il ne vaut rien.

Article 2 du Traité de l’espace : « L’espace extra-atmosphérique, y compris la lune et les autres corps célestes, ne peut faire l’objet d’appropriation nationale par proclamation de souveraineté, ni par voie d’utilisation ou d’occupation, ni par aucun autre moyen. »

Néanmoins, ils n’existent pas de cadre juridique international précis sur les ressources trouvées dans l’espace. Les USA ont donc légiféré de leur coté à ce sujet : le président américain Barack Obama vient de ratifier la loi indiquant que toute ressource minée dans l’espace appartient à celui qui l’a miné.

Dès lors, est-ce qu’avec cette loi les États-Unis respectent toujours le Traité de l’espace ? Difficile à dire. Il y a bien un passage dans la loi américaine qui vient d’être voté qui précise qu’il n’est pas possible de prétendre à une propriété ou une souveraineté dans l’espace, mais est-ce suffisant ? Car cela reste une utilisation et une occupation, certes privée…

Le Traité de l’espace semble donc bien obsolète aujourd’hui et nécessite d’être révisé.

La loi américaine est en tout cas un cadre juridique rassurant pour les entreprises américaines investissant dans ce domaine. Cela devrait par conséquent les aider à trouver des investisseurs et donc booster fortement le secteur de l’exploitation minière dans l’espace.

Crédit image d’en-tête : NASA, 1977 (oui, on y pensait déjà à cette époque)


Commentaire sur “Minage d’astéroïde : les USA se dotent d’une loi

Les commentaires sont fermés.